La lutte

contre le vol

La lutte

contre le vol

Vous en avez assez de vous faire voler votre vélo ?
Ou bien vous craignez sa disparition tous les jours en le laissant dans la rue ?

Environ 2000 vélos sont déclarés volés chaque année à Toulouse. Mais on estime la même quantité de vols non déclarés.

Chaque année en France, plus de 150 000 vélos retrouvés ne peuvent être restitués, faute d’identification, et seulement 2 à 3 % des victimes de vol récupèrent leur vélo.

Réduisez les chances de vous faire voler votre vélo. Protégez-le en suivant ces conseils :

1. Utilisez un antivol en « U » 

Chaque année, la Commission antivol de la FUB effectue des tests de résistance sur les antivols présents sur le marché.

Pour bien choisir votre antivol, consultez les résultats des tests.

2. Faites marquer votre vélo Bicycode® 

il permet d’immatriculer un vélo et de le faire figurer sur un registre national. Policier·e·s et gendarmes ont accès à ce registre pour identifier le propriétaire d’un vélo retrouvé.

Vous pouvez faire marquer votre vélo à la Maison du Vélo aux horaires d’ouverture, sur rendez-vous.

3. Attachez bien et toujours votre vélo

Attachez votre vélo, même même pour 2 minutes ! Dans l’idéal, fixez le cadre et la roue avant ensemble à un point fixe, en positionnant la serrure vers le sol pour éviter que la pluie par exemple viennent s’infiltrer dans le mécanisme.

4. Retirez la batterie

Un vélos à assistance électrique sans sa batterie sera moins susceptible d’intéresser les voleurs. Donc même si c’est un peu lourd/contraignant et pour un temps très court, mieux vaut opter pour la prudence (ce sera toujours moins embêtant que de se retrouver sans vélo !).

5. Investissez dans un kit antivol de selle et de roue

Se faire voler sa selle ou sa roue, c’est vraiment une mauvaise surprise. Pour éviter ce genre de désagréments, il y a des kits qui comprennent en général deux axes de roue et un collier de selle.

Ressources et comparatifs d’antivols